Couple mixte, enfants et religion

Je considère avoir choisi mon athéisme de manière éclairée. Je suis allée en école privée jusqu’au CM2, où tous les samedis, nous avions cathéchisme. Je connais très bien la Bible, surtout l’ancien testament, et j’en remercie ma mère (mon père étant athée), car cette solide culture m’a énormément servie en Lettres mais aussi au concours (où j’avais choisi l’option arts visuels aux épreuves et pour mon mémoire).

Quand j’ai rencontré mon mari, je ne croyais déjà plus en Dieu depuis longtemps. J’étais jeune et pleine d’illusions, je pensais qu’il suffisait de vouloir être tolérant pour l’être.


Hamid a très vite compris qu’il pouvait s’asseoir sur une éventuelle conversion. Déjà, parce que se convertir « par amour » est une aberration selon moi, et qu’en plus, pour se convertir, encore faut-il déjà croire en Dieu. C’était à prendre ou à laisser. Il a pris. Dès la vingtaine, quand j’ai compris que c’était sérieux, je lui ai posé la question des enfants avec en ligne de mire: la circoncision. Pour moi, il est hors de question d’imposer une religion aux enfants. Ça doit être un choix de leur part, mais un choix éclairé. Il s’agit de leur donner les bases pour qu’ils puissent choisir ou non de s’appuyer dessus. Le problème? Je connais 100 fois mieux la Bible que mon mari le Coran. Et selon moi, on ne peut comprendre le Coran sans connaître la Bible. Mais étant non croyante, j’estime que c’est à mon mari de prendre en charge cette transmission. Compliqué, non?

Mon mari a de plus (comme beaucoup de gens je pense), une conception et une pratique très utilitaires et très peu spirituelles de la religion (il le reconnaît). Pas de place au questionnement, au doute, au revirement, à l’échange, bref, tout ce qui fait selon moi le seul intérêt des religions. Dans ces conditions, difficile de donner envie à ses enfants de croire. A un moment, le mimétisme culturel ne suffit plus.

Hamid m’a assuré qu’il n’y aurait jamais circoncision sur notre enfant mâle, si un jour on en avait un (tout en hurlant: « c’est hoooooorrible, la circoncision à l’âge adulte », ce à quoi je répondais: « au moins il saura pourquoi il souffre », n’étant par ailleurs pas du tout convaincue qu’un bébé ne sente rien, puisqu’il n’a pas le langage pour l’attester).
Je pense (j’espère) qu’il aurait tenu parole. Pour moi c’était non négociable. C’était ça ou la rupture. Il fallait que je sache où j’allais.
Ça va vous paraître cynique ou hypocrite, mais aujourd’hui, je remercie le destin et la vie de ne nous avoir donné que des filles.
Hamid fait déjà beaucoup de concessions. Je me dis qu’au moins, il n’aura jamais à regretter celle-là, ni à s’en justifier auprès de sa famille.

Au quotidien, nous ne sentons pas la présence de la religion dans la famille puisque je l’ai dit, elle a de toute façon très peu de place dans les pensées de mon mari.
Quand mes filles me demandent pourquoi elles ne mangent pas de porc (concession de ma part, que je trouve absolument sans aucun sens, mais qui me coûte peu), je les renvoie vers leur père, ne sachant véritablement pas quoi leur répondre.
Nous fêtons Noël et mettons des œufs de Pâques dans le jardin, mais je suis très claire avec mes filles sur la signification de tout cela: il s’agit purement de tradition et en aucun cas de religion.
Quand mes filles me demandent si je crois en Dieu et que je leur réponds « non », je leur dis toujours que ce n’est pas le cas d’autres personnes (Mamie Amina, tonton Guillaume, papa, croient en Dieu, mais ce n’est pas le même Dieu) et qu’en plus, on a le droit de changer d’avis, que rien n’est figé (génial, non?).

Comme ça, ça paraît simple, mais ça ne l’est pas. J’ai eu une chance immense de tomber sur des beaux-parents très tolérants (ce que je considère être, vu l’importance de la religion chez eux, une preuve d’extrême intelligence), qui ne m’ont jamais imposé quoique ce soit (ils ont en revanche longtemps cru que j’étais chrétienne, difficile pour eux de concevoir qu’on ne puisse pas croire). L’inverse est d’ailleurs valable avec mes parents. Je sais que les mêmes questions se posent chez ma sœur (athée ayant épousé un catholique) et chez ma meilleure amie (catholique ayant épousé un athée). Je sais que c’est très compliqué de faire en sorte que personne ne se sente lésé.

Je suis parfois intolérante et j’en ai honte. Je « cérébralise » beaucoup toutes ces questions, pour moi tout doit avoir une signification, une logique, et évidemment, ça n’a aucun sens dans un contexte religieux.

Notre couple fait mentir les statistiques et les chiffres, puisque ces derniers montrent qu’on a tendance à choisir comme conjoint quelqu’un qui nous ressemble
(Culture/milieu social/religion) mais qu’en plus les couples mixtes sont davantage voués à l’échec. C’est sûr qu’on n’a pas choisi la facilité, mais la facilité ne rentre pas vraiment dans mes critères quand je suis amoureuse. Jeune, on me disait que les musulmans « s’amusaient » avec les « françaises » pour ensuite les jeter comme de vieilles chaussettes et faire un mariage qui plaît à papa-maman. A Hamid, on a dit que les « françaises » n’étaient pas fiables car sans religion et donc sans morale. On s’en est pris plein la tronche. Je pense que ce qui nous a « sauvés » jusqu’à maintenant, c’est que très tôt, du haut de nos 20 ans, nous nous sommes posés des questions que d’autres couples se posent plus tard, voire jamais. Nous savions à peu près où nous allions.

Tout ce que ce joyeux mélange donnera sur nos filles, on n’en sait rien, et tant mieux. J’espère juste que ça les rendra plus intelligentes et plus tolérantes. Et qu’on continuera longtemps à faire mentir les statistiques.

image

 

9 réflexions sur “Couple mixte, enfants et religion

  1. Carole dit :

    Oh que vous etes beaux!
    Livia, ce post me parle à un point que tu ne peux meme pas imaginer.
    Les parents de mon mari sont algériens et vivent là bas, une grande partie de ma belle famille est ici. On y trouve mariage mixtes, conversions ou non, cousines voilées ou cousines décolletées, prénoms français, kabyles ou inventés..
    Mais la religion reste bien là, en toile de fond. Je me suis posé exactement les mêmes questions que toi, bien qu’ayant été élevée dans un foyer où la religion n’avait aucune place. Mes parents ont reçu une éducation chrétienne mais n’y ont jamais cru…ils ne se sont pas mariés à l église et ne nous ont pas baptisées, ma soeur et moi. J’ai lu, j’ai réfléchi, j’ai débattu, avec eux et avec moi même et au final..je ne crois pas. Ou je ne sais pas. En tout cas pas assez pour embrasser les rites d une religion, quelle qu elle soit.
    Pour mon mari, les questions ne se posent pas. Comme Hamid (c est le prenom de beau papa d ailleurs!), il est musulman, point. Élevé dans cette tradition, il ne lui viendrait pas à l idee de manger du porc ou de remettre cette identité en question. Dans des épreuves que nous avons pu traverser (décès, fausse couche..) j’ai pu voir la différence entre nous:il s en remet beaucoup plus au destin, à la volonté de Dieu, que moi qui cherche toujours à anticiper, trouver une explication, une raison à tout…
    J’aimerais etre comme lui mais..je n’y crois pas.
    Donc la question de la conversion ne s est jamais posee non plus. Abandonner une religion pour une autre, peut etre, embrassser quelque chose qui nous dépasse, non.
    Ca a été clair dès le départ, c etait ca ou nous n avions pas d avenir ensemble.
    Chacun a fait des compromis: moi sur le porc (exactement la meme reponse donnée aux filles quand elles posent des questions), lui sur la viande non halal. Moi sur le ramadan (que je ne fais pas, oh que non!mais j accepte que le repas ait lieu à 21h25 en ce moment. .chez toi aussi?), lui sur la circoncision. ..
    La bataille était rude, mais au grand dam de la belle famille (pourtant tres tolerante à notre mariage elle aussi, comme la mienne qui n a jamais eu « peur »), Yanni, 14 mois, n est pas circoncis et quiconque s approchera du prépuce de mon fils avant ses 18 ans aura affaire à moi. (Après, il fera ce qu il voudra avec son zigouigoui comme l appellent les grandes soeurs curieuses!)
    Ma grande de 7 ans s interroge, nous interroge. ..je crois qu elle commence à se forger ses opinions, j ai hate de voir quel chemin elle choisira mais je suis contente qu on ne l ait pas tracé pour elle.
    Je suis contente de lire ton post car j’ai l impression que dans les couples mixtes comme les notres, les choses sont souvent beaucoup plus tranchées.
    La génération de nos enfants promet de belles choses…

    (Et désolée pour le pavé ! 😊)

    J'aime

    • lafamillebblog dit :

      Encore une fois sur la même longueur d’ondes Carole, pour tout, excepté le ramadan sur lequel on s’est tellement pris la tête (on arrête d’avoir une vie de famille pendant un mois, ça m’est intolérable) qu’on a enfin fini par trouver un compromis après 10 ans de bataille, compromis qui outre et révulse les musulmans bien-pensants mais on s’en fout: il jeûne la journée mais rompt le jeûne à une heure « normale » pour ne pas que la famille entière se plie à son rite et ses horaires. En hiver la question ne se posera plus!
      J’ai été ravie de lire ton pavé, j’attendais ta réaction car je ne sais pas en vérité si nous faisons exception. J’ai remarqué en tout cas que les gens partent toujours du principe que je me suis convertie, donc c’est que nous devons être une exception, malheureusement. Tu m’as fait rire avec le prépuce de ton fils car c’est exactement ce ton que j’employais quand on en débattait avec Hamid.
      Tu habites où Carole? Loin de chez moi?

      J'aime

      • Carole dit :

        Pas idiot du tout, l’arrangement pour le ramadan! En effet, ca doit sûrement lui fermer les portes du paradis, mais c’est rattrapable en hiver 😅
        C’est pesant,cette période, c’est vrai. Les petits mangent à l’heure normale et on dîne en tête à tête plus tard pendant un mois..Ceci dit, mon mari travaille dans l’hôtellerie et a très souvent des horaires décalés, on a l’habitude de dîner sans lui le soir et d’avoir une vie de famille en pointillés du fait de son boulot donc led enfants voient finalement peu de changement pendant le ramadan.
        Concernant le prépuce de mon fils, je ne voulais pas lui imposer un rite qu’il ne choisirait peut être pas lui même. On n’aurait pas fait baptiser nos enfants si j’avais été chrétienne…ici on a en plus la dimension corporelle et douleur qui entre en jeu : les circoncisions dans la famille de mon mari aujourd’hui se font de plus en plus tôt (1an voire avant au lieu de 4 ou 5 pour ses frères et lui), la plupart du temps sous anesthésie, pour que l’enfant n’ait pas mal et surtout qu’il n’en garde pas de souvenir et n’apprehende pas (contrairement à mon mari qui se souvient avoir flippé des semaines avant qu’on lui fasse ce qu’il avait vu etre tres douloureux chez ses cousins. ..)
        Malgré toutes ces précautions ,c’est plus fort que moi, on ne coupe pas une partie du corps de mon bébé,on ne fait pas saigner mon bébé sans raison médicale !
        En outre, c’est un autre sujet (et là je passe en mode « tu peux pas comprendre, t’as pas de fils »😆), mais oui, jusqu’à ses 18 ans, ce sera mon bébé. Hate de rencontrer les petits copains de mes filles, mais ses copines à lui…quelles copines ? ??!
        Je pense réussir à couper le cordon avant (à défaut du prépuce ahah), j espère pour lui, mais pendant quelques années on a le droit de me taxer de mere juive pour rester dans le thème.

        Je conclus ce 2nd pavé (désolée ! ): non je n’habite pas à côté , nous vivons à Lyon!

        J'aime

  2. lafamillebblog dit :

    Je n’ai pas de fils mais même en pensant à un fils fictif je devenais folle à l’idée qu’on puisse lui enlever un morceau…je ne veux déjà pas percer les oreilles de mes filles sans leur consentement éclairé alors c’est te dire…c’est LEUR corps. Je n’ai pas le droit de l’amputer, de le trouer…selon mon bon vouloir. C’est bien-sûr mon opinion qui vaut ce qu’elle vaut.
    Mon mari aussi a un souvenir assez atroce de sa circoncision…dommage qu’on ne soit pas voisines, on aurait pu s’en raconter des trucs de vive voix!!

    J'aime

    • Carole dit :

      Ah tiens je n avais pas vu ta réponse ! Ca me fait rire parce que j’ai exactement la même vision des choses pour les oreilles percées, à la grande incompréhension de ma belle famille qui passe son temps à acheter des boucles aux filles pour rien !
      Ma mère raisonnait comme ca aussi, j’ai été la seule à faire le choix de me faire percer les oreilles à. ..22 ans et je ne regrette pas. (De l avoir fait et de l avoir choisi moi meme. )
      On vient rarement en région parisienne mais si un jour l occasion se présente, je ne manquerai pas de te le dire! .. (nos hommes pourront meme se raconter leur circoncision 😅)

      J'aime

  3. Amandine Duhamel dit :

    Bon ben moi j’étais chrétienne. Romain pas. Et c’est moi qui ait décidé de ne pas me marier à l’église parce qu’au collège (vers la 4ème je pense), j’ai vu une émission qui expliquait de manière scientifique comment Moise avait pu traverser la mer rouge. Et là…tout le mythe s’est effondré. En fait tout ça c’est peut-être pas divin? Donc pas vraiment ce qu’on m’a dit et que je croyais naïvement? Depuis, j’avoue que j’ai arrêté de croire au fur et à mesure et à même écouter un peu plus les textes pour les rares fois où j’allais à l’église et à me dire : mais c’est quoi tout ca? Ca faisait sectaire.
    Maintenant, j’ai pris du recul et je considère la religion plus comme une façon de vivre (être tolérant, agréable, aider un peu son prochain, …) que comme une croyance en un dieu.
    Mais c’est vrai que cette éducation religieuse que j’ai eu malgré moi m’a servie et continue à me servir. Et parler religion ne me dérange pas. Cela m’aide même au travail (sans pour autant expliquer mon opinion, il est parfois intéressant de me baser sur celle des patients).
    Bref, à la maison on ne parle pas de religion. On ne l’exclue pas volontairement mais en fait on en parle pas non plus. On va avoir un baptême la semaine prochaine, ce sera peut être l’occasion…

    J'aime

    • lafamillebblog dit :

      Ah oui je me souviens de l’histoire de la Mer Rouge, tu m’avais fait bien marrer! Ton point de vue m’intéresse vraiment car du coup je me demandais comment ça se passait dans les familles 100% non croyantes: on en parle? On en parle pas? Pourquoi? A quelles occasions?
      Tu montres bien aussi la foi ne se décide pas en se levant un beau matin mais résulte d’un cheminement, de rencontres, de découvertes, de renoncement…merci pour ton commentaire! 😘

      J'aime

      • Amandine dit :

        alors, le baptême est passé et s’est bien passé!
        Les enfants ont été super sages à l’église. Yann dansait sur les chants religieux et indiquait à la dame à côté de nous comment suivre sur sa feuille de chant ^^et Enna s’inquiétait de savoir si le Jésus sur la croix était mort et si c’était le vrai Jésus sur cette croix là. Bref, c’était marrant de lui répondre et lui expliquer un peu. Je pense investir dans un livre « expliquer les religions aux enfants », pas juste la bible pour enfants parce que c’est trop orienté. Etant presque athée, je préfère qu’ils découvrent un peu de tout que beaucoup une seule religion.

        J'aime

      • lafamillebblog dit :

        C’est drôle nous on a déjà eu plein d’occasions d’aller à l’Eglise (mariages mais aussi malheureusement enterrements) et Fériel en est devenue dingue, dès qu’on fait un peu de tourisme faut rentrer dans une Eglise! C’est cool qu’ils t’aient posé des questions et j’admire le sens du rythme de Yann parce que pour bouger sur des chants religieux, faut avoir la pêche!! Côté livre on en a acheté un dans le genre que tu décris mais je trouve que ça n’est pas suffisant: notre civilisation, notre culture, notre art, notre littérature sont fondés sur les récits de la Bible et je trouve que c’est un plus de les connaître.

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s