La pluralité de l’amour parental

Ce week-end, j’ai rencontré mon plus récent neveu, né il y a 10 jours, et j’ai eu un choc. A la vue d’un nouveau né, nous sommes tous tentés de nous exclamer les traditionnels et galvaudés: « Qu’est-ce que c’est petit! » ou encore: « Qu’est-ce que ça grandit vite! ». Pour moi, ce dimanche, ces expressions ont revêtu tout leur sens et je me suis dit que Réjane partageait notre existence depuis bientôt la moitié d’une année.

Il y a peu, j’échangeais avec ma sœur sur le bonheur d’être mamans de nourrissons et de la plénitude de l’amour que nous ressentons pour eux.

Quand j’ai accouché de Fériel, je n’ai pas éprouvé un amour immédiat. J’ai fait une dépression post partum qui me l’a fait considérer comme une étrangère qui ne compensait pas le fœtus que j’avais porté. Puis je m’en suis sortie, seule, et j’ai découvert ce qu’était l’amour maternel. C’était un amour nouveau pour moi, mais un amour plein, évident, extatique, progressif, sur lequel je ne m’interrogeais pas. Seule cette sorte d’amour pouvait exister pour un enfant.

Quand j’ai accouché de Jasmée, j’ai éprouvé une sorte d’évidence de l’amour, comme un amour qui aurait été la continuité du précédent. Fériel n’ayant jamais été une enfant difficile, je ressentais pour elle un amour assez brut, assez simple, proche de celui qu’on ressent pour un nourrisson.

Pour Réjane, c’est différent. Six années ont passé depuis et mon amour pour les aînées a changé. Il s’est nourri de chaque événement, de chaque bonheur, de chaque épreuve, de chaque crise, de chaque rire et sourire, de chaque moment de complicité, des chagrins et des injustices partagés, et il s’est modulé sur eux, pour devenir un amour plus profond, plus complexe, plus affiné, plus ajusté même à chacune d’elle.

Chez Fériel et Jasmée, j’aime bien-sûr les qualités et les défauts, mais au-delà de ça, j’aime tous ces petits riens qui ont construit nos liens mère-enfant. Parfois, ce sont des liens douloureux, ou pesants, mais le plus souvent évidemment ce sont des liens heureux. Notre amour s’est construit par et sur notre histoire.

Avec Réjane, c’est l’amour animal, instinctif, l’amour évidence, l’amour fusionnel et récent, comme une promesse construite sur du vent et pourtant solide comme un roc. Je ne connais rien d’elle, et du coup, je l’aime de manière exclusive, primaire, sensorielle, et parfois je m’interroge sur la place qu’elle occupe déjà dans la famille. Elle n’est parmi nous que depuis 5 mois, à l’échelle de notre construction familiale, c’est très peu, et pourtant, nous ne pourrions déjà plus nous passer d’elle.

Elle complète merveilleusement bien mon amour de maman « ancienne ». Je suis heureuse d’avoir laissé du temps entre elle et Jasmée. C’est une redécouverte qui m’apporte un vent de fraîcheur un peu béat. Et je prends ce qu’il y a à prendre. Réjane sera peut-être une enfant difficile. Parfois, en la regardant, je me dis: « Et dire qu’elle me fera peut-être la misère! ». Puis j’oublie de suite cette projection et je reviens à la maman que j’étais il y a six ans, une maman débutante, une maman pleine d’illusions, qui s’extasie sur cette vie qui se bâtit et s’éveille sous ses yeux.

Et c’est bon.

2 réflexions sur “La pluralité de l’amour parental

  1. Cloe dit :

    Oui je me dis la même chose, cela ne fait QUE 7 mois et pourtant on se demande comment c’était avant….je te rejoins sur l’aspect très sensoriel de notre amour…j’ai besoin de le renifler SANS ARRÊT. D’autant plus que dans la famille on est très branché odorat…c’est sur que ça allait être démultiplié !! C’est beau que tu puisses retrouver cette insouciance de ‘maman débutante’

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s