Finalement, j’ai besoin d’écrire

Bon, je n’arrive pas à ne pas écrire. L’angoisse m’a d’abord coupé l’envie. Puis c’est revenu. C’est épidermique.

Depuis que nous attendons le verdict pour Réjane, j’ai l’impression que je la regarde différemment et je m’en veux. Elle me paraît plus fragile, plus précieuse et en même temps moins familière. J’ai l’impression de redécouvrir ses traits tant je la regarde.

image

Je guette ses regards, ses sourires, ses réactions, et sachant qu’elle est un bébé peu communicatif (quand mon pédiatre me demande: « Elle rit aux éclats? », je mens effrontément en répondant oui), dès qu’elle détourne les yeux ou ne sourit pas, je me dis qu’il y a un problème, que peut-être elle ne se développe pas normalement. J’ai déjà évoqué cette crainte avec ma sœur car je trouve que Réjane babille moins et moins vite que ses sœurs au même âge. Je ne peux pas m’empêcher de penser: « Et si j’avais eu une intuition? ».

Je me dis quelque chose que je trouve atroce, je me dis que s’il arrivait quelque chose, « j’aurais fait tout ça pour rien ». J’aurais raté ma mission. Je trouve ce sentiment horrible, ce réflexe de ramener cette peur de la perdre, comme enfant normal ou en bonne santé, à moi-même.

Heureusement, la vie est là, la vie qui fait suer, soupirer, et nous rappelle que tout continue: Réjane a déclenché une forte fièvre et ne mange plus beaucoup depuis deux jours. J’ai cru que Fériel lui avait refilé sa gastro (oui, nous vivons vraiment un début de vacances exaltant). Mais non. Réjane sort ses deux premières dents. Pile au même âge que ses sœurs. Mon bébé va avoir deux dents. Ça n’a rien d’exceptionnel. Tous les bébés du monde ont un jour deux dents. Mais quand j’ai compris que ma fille râlait et mordait son poing pour cette raison, j’ai été prise d’une joie un peu niaise, et moi, la cartésienne, je me suis dit que c’était là un signe. Tout ira bien, n’est-ce pas?

Mon bébé aura 6 mois demain. Mon bébé a la moitié d’une année. Déjà.

Un immense merci pour vos messages et vos prises de nouvelles. Je conclurai d’un: vivement lundi.

 

 

2 réflexions sur “Finalement, j’ai besoin d’écrire

  1. Adeline dit :

    Je viens de rattraper quelques jours de posts et je vous envoie tout mon soutien. (Bon, je sais bien que ça ne changera pas grand chose pour vous, mais savoir que mêmes des articles au ton plus grave nous importent, ça peut etre important pour celle qui les écrit aussi). Je croise les doigts pour que tout ceci se termine bien.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s