Conscience de la mort et syndrome du scorpion-tueur

Jasmée me lance sur la route Paris-Lille:

– Si Réjane mourrait, on serait vraiment très triste hein?

– Oh oui ma chérie, ce serait horrible, mais heureusement ça n’arrivera pas maintenant, j’espère qu’elle mourra très très vieille dans son lit. J’espère que quand vous mourrez, vous serez toutes très vieilles et que moi je serai morte depuis longtemps.

– (Silence/prise de conscience)…mais tu vas mourir maman?

Vient le moment de ressortir tout ce que j’ai lu dans les bouquins de psycho: ne pas minimiser la mort ni en faire un tabou, mais ne pas parler encore de maladie et des accidents, sauf sur demande…

– (Ton pédagogico-rassurant): Oui ma chérie, un jour, on va tous mourir un jour.

– Mais dans longtemps?

– Oooh oui, normalement dans longtemps, ne t’inquiète pas, on est jeune, on a tout le temps de vivre un tas de trucs avant!

Intervention utile, appropriée et concluante de Fériel:

– Sauf si on se fait zigouiller par des animaux-monstres terribles.

– (Elle le sort d’où, « zigouiller »?) Mais ça n’existe pas ce genre d’animaux Fériel!

– Mais si, dans un reportage j’ai vu que des sortes de scorpions attaquaient et que…

– Mais pas en France!

– Nan, mais si on fait des voyages là-bas et ben ils peuvent nous arracher les…

– (A ma cadette qui se décompose): Bon. Bref. On ne va pas mourir maintenant Jasmée.

image

Ou comment se faire atomiser sa super démonstration respectueuse de la psychologie de l’enfant en moins de deux.

4 réflexions sur “Conscience de la mort et syndrome du scorpion-tueur

  1. Carole dit :

    Ahah, elle a de la suite dans les idées, Fériel! C’est toujours un peu plus réaliste que la peur qu’a Jasmine de mourir déchiquetée par ..un hibou. (Grosse phobie des hiboux le soir venu alors qu’on en a absolument jamais vu dans notre centre ville😕)
    Difficile d expliquer le concept de la mort…Jasmine a bien compris qu on ne revoyait jamais ceux qui sont morts et ca donne des  » mon copain Isaac était pas là, aujourd’hui, à la creche..j espere qu il est pas mort »!
    Je vous souhaite un séjour dans le Nord sans scorpions tueurs géants (mais c’est pas la spécialité des Hauts de France, ca devrait le faire quand même ), et surtout, sans trop de stress. Plein de courage à vous et revenez avec de bonnes nouvelles ! ☺

    J'aime

    • lafamillebblog dit :

      J’adore le coup des hiboux et je comprends Jasmine, les hiboux peuvent faire sacrément flipper avec leur tête qui tourne presque à 360 degrés!
      Je pense qu’au début il faut faire simple: on meurt quand on est vieux et on ne revient plus, pour aller vers le plus complexe, le moins marrant et le plus effrayant…difficile quand on a des enfants facilement angoissés comme Fériel! Merci pour tes bonnes pensées 🍀

      J'aime

  2. Ariane dit :

    Bon, ici, histoire familiale, la mort est un sujet que l’on connaît bien depuis un moment déjà, les grandes questions ont été posées tôt. Pas facile de trouver les mots quand la mort intervient sans vieillesse, avec des maladies difficilement compréhensibles pour les enfants… Il y a besoin de rassurer aussi souvent. Paradoxalement, Bérénice est la seule personne qui ose me parler souvent de ma mère et cela me fait un bien fou. C’est elle qui entretient le souvenir, elle en parle plus que de sa grand-mère vivante et la connaît mieux… Va cherche l’erreur…

    J'aime

    • LafamilleB dit :

      Ça ne devrait pas être un tabou. Dans nos sociétés, on a oublié que la mort fait partie de la vie. En même temps je suis très mal placée pour en parler je n’ai jamais vécu de deuil prématuré ou brutal…Contente que Bérénice relaie le souvenir de ta maman ❤️

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s