C’est (encore) l’été, on parle épilation

Entre envie ou besoin personnels, phénomène de société et retour du poil, j’aborde mes méthodes et expériences épilatoires.

Oui, je sais. J’aime bien parler de sujets qui vont faire fuir le peu d’hommes qui me lisent. Mais après tout, on se pointe toujours lisse et guillerette sans qu’ils sachent par quels calvaires, détours, essais, ratages, douleurs et prises de tête nous sommes passées pour pouvoir leur présenter des jambes et entrejambes de jouvencelle [edit: Hamid, étant plus jeune, pensait qu’une femme, ça naissait les sourcils épilés]. Par ailleurs, ce sujet est plus profond qu’il n’en a l’air car il interroge notre rapport à la mode, au corps, à la sexualité.

En matière d’épilation, je ne suis pas du tout alternative: je fais comme la majorité et j’enlève tout ce qui est visible (et même plus). Je sais que les « pro-poils » gagnent du terrain chez les femmes, qui voient dans l’épilation une contrainte et une tyrannie sociétales imposées à la femme sous l’influence du porno et par l’industrie cosmétique, et le refus de s’épiler comme LE combat féministe du moment. Je ne me reconnais absolument pas dans ce type de mouvement car je me trouve plus jolie épilée, et que je n’ai pas de difficultés majeures à m’épiler, même si par ailleurs, j’ai conscience que cet auto-jugement est aussi une résultante de plusieurs décennies de mode et de pression du glabre.
En bref, je m’interroge sur ce carcan de l’épilation (qui date en Occident du Moyen-Âge, suite aux retours de croisade car les sociétés musulmanes ont toujours été « anti-poil »), tout en sachant pertinemment que je ne cesserai jamais de m’épiler.

 

Les prises de positions (très) concrètes fleurissent sur le net, mais c’est beaucoup moins visible dans la rue, signe que cet affranchissement est loin d’être encore facile à assumer pour celles qui le choisissent, la pilosité étant encore associée à la saleté.

Ce positionnement double, l’épilation à la fois comme choix et comme contrainte, vous le retrouverez peut-être dans le ton de cet article sur lequel j’ai passé plusieurs jours. Je pense du coup qu’il est un peu le reflet du rapport qu’entretient notre société avec les poils.

Le cadre posé, je pense faire l’exact inverse de 80% des femmes qui s’épilent: là où ça fait méga-mal, j’arrache. Là où ça fait pas mal, je rase. Comment en suis-je arrivée à ce non-sens?
Petit retour en arrière…

A 16 ans, un jour, j’ai lorgné sur l’épilateur spécial années 80 de ma mère (avec double turbine rétro-injectée), et l’idée saugrenue de m’épiler les aisselles avec a germé dans mon esprit.

image

Oui, oui, ça ressemblait à ça, à l’époque.

Je vous vois déjà faire la grimace. Je crois que ce fut l’une de mes meilleures idées d’ado (parce que par ailleurs, j’en ai fait des choix look et beauté de merde).
J’ai serré les dents. J’ai même pas crié. Par contre j’ai pleuré. Deux passages plus tard, je n’avais plus un poil et les aisselles en sang.
Et puis ça a cicatrisé. Très vite. Et j’ai recommencé. Presque aucune douleur, aucune goutte de sang. J’étais lancée. Depuis, je m’épile les aisselles une fois toutes les 3 semaines et je crois que je dois avoir en tout et pour tout 10 poils de chaque côté. C’est un vrai bonheur, des aisselles comme dans les pubs, le prix du laser en moins, et chaque jour je me félicite d’avoir été tarée à 16 ans. Hamid sur-kiffe mes aisselles. Eh ouais. Ça aura au moins servi à ça.

image

Toute ma génération se reconnaîtra dans cette légende toute trouvée: Toute la journée, fraîcheur Narta!

Côté jambes, la route a été plus chaotique. Je crois avoir tout essayé, de la cire chaude, froide, en passant par l’épilateur, les disques, la crème dépilatoire. Toutes les méthodes me donnaient des boutons à cause des poils incarnés. Jusqu’à ce que je revienne au bon vieux rasoir. Ça fortifie le poil qui ne s’incarne plus, et donc, plus de boutons. Pour avoir eu des discussions passionnantes sur le sujet, je sais que pour certaines, c’est exactement l’inverse. Bien-sûr, c’est chiant. Faut pas être flemmarde, sinon ça ressemble vite à une brosse de chiendent. Mais c’est la méthode qui me convient le mieux. J’en profite d’ailleurs pour vous poser une question existentielle: les cuisses, on épile ou pas, quand c’est du duvet? Je lis des avis contradictoires sur la question (Allez-y VS vous allez transformer le mignon duvet en poils de yéti).

 

Ce qui est sûr, c’est que je coûte pas cher.

Je garde le meilleur pour la fin, chers lecteurs : le maillot! Notre génération s’éloigne de plus en plus, paraît-il, du sage et classique maillot légèrement échancré spécial plage/piscine de nos mamans.  Je ne déroge pas à la règle.
J’ai choisi le semi-intégral (je vous laisse aller voir sur le net la description!).

image

C’est génial à la plage, où je peux mettre des maillots échancrés tout en jouant mon rôle de mère active qui tartine de la crème accroupie, secoue des serviettes jambes écartées, court sur le sable telle une naïade, sans craindre l’indicible et l’horreur absolue. C’est génial aussi pour le côté intime. C’est génial pour la lingerie fine. C’est génial pour la vie de couple. C’est génial quand il fait chaud, quand il fait froid, quand il pleut, vente ou neige. Bref c’est génial tout le temps. Et ça peut, bordel, vu que la première fois j’ai cru qu’on m’avait enlevé la peau avec. Au final, je me sens méga-sexy sans me sentir vulgaire ni pré pubère. Je pense avoir trouvé le compromis qui me convient.

Je ne suis pas un ayatollah des poils, loin de là, les poils chez les autres (hommes ou femmes) ne me dérangent pas pourvu qu’ils soient propres! Mais chez moi, l’épilation fait partie d’un package assez complet et poussé pour me sentir désirable, et là encore, j’ai bien conscience du poids des images qu’on nous vend depuis des dizaines d’années: une femme, c’est lisse (ni poils, ni cellulite), c’est bronzé (et merde), c’est musclé mais-pas-trop-quand-même, et ça a de gros seins (re-merde).

 

Années 40 et 60…

 

Des années 80 à nos jours…

J’aimerais bien me sentir désirable en ne faisant pas grand chose mais je n’y arrive pas!

Et chez vous, l’épilation, c’est une revendication? C’est un peu, beaucoup, passionnément, pas du tout?

10 réflexions sur “C’est (encore) l’été, on parle épilation

  1. Morgane dit :

    Alors moi en ce moment c est un peu la periode « nouvelle mode » style recendcation féministe , mais contre mon gré! En effet, je suis partie en vacances depuis 4 semaines et mon esthéticienne (à domicile s il vous plaît) ne rentre que la semaine prochaine !
    Vous l aurez deviné, moi j épile! Toutes les 4 semaines car blonde, ce qui se voit l été mais pas le reste du temps! Et je fais les cuisses uniquement les 3 mois d été, et franchement les poils ne sont pas plus drus et sont moins nombreux au fil du temps.
    Par contre je fais exactement l inverse de toi: je rase les aisselles et je n ai pas grand chose mais j epiles jambes et maillot (string pour tout vous dire, ce qui doit être l équivalent du demi intégral).
    Mais j ai mis du temps à y venir, ça ne fait que 6-8 ans que j y suis venue, avant je rasais et c était effectivement très contraignant d entretenir, ça piquait rapido!
    Pour le maillot string il a fallu que mon esthéticienne insiste et y aille progressivement et moi aussi j ai cru être dépecée vivante la première fois!
    Car oui, je suis douillette! Et n ai jamais pu me résoudre à l epilation des aisselles alors que le rasoir me prend 2 secondes tous les 3 jours!
    Voilà où j en suis, moi aussi je me préfère douce et brillante que poilue et rapue donc c est toute l année, même en hiver, 30€ par mois et tout le monde est content, surtout monsieur!

    J'aime

    • LafamilleB dit :

      Esthéticienne à domicile c’est top ça! Tu es adepte depuis combien de temps? C’est super d’être blonde pour les poils! Tu peux donner le change, moi c’est impossible, pas le droit à l’erreur!
      Je note ton expérience pour les cuisses, mais j’attends d’autres avis pour me lancer, trop peur de regretter!
      Les appellations pour le maillot me font sourire: tu as 10 noms pour désigner la même réalité un peu taboue: américain, brésilien, string, demi/semi intégral…moi non plus je ne pourrais plus m’en passer et tout comme toi monsieur apprécie fortement (mais je le fais pour moi avant tout!)! Et moi aussi c’est toute l’année car j’en ai besoin pour me sentir séduisante!

      J'aime

      • Morgane dit :

        Pour l esthéticienne à domicile ça date d il y a 2 ans à mon déménagement. Celle de Nocibé m a proposé ses services au black (mais chut c est secret) vu qu elle habite à 5 mn. Et c est top! Maintenant on se tutoie, on se donne des tuyaux…

        J'aime

  2. Carole dit :

    On n est pas toutes égales face aux poils…sur ce sujet je crois avoir gagné le gros lot à la loterie génétique. Je crois aussi que je vais vous énerver mais pourtant tout ce qui suit est vrai (photos sur demande !😂)
    Mon père est quasi glabre pour un homme, 3 poils qui se courent après sur les jambes, et ma mère en avait encore moins.
    Les bras et le torse, c’est le désert absolu. (Le torse pour ma mère heureusement, ceci dit).
    Autant dire que mes poils sont plutôt rares, clairs et fins.
    Pour les aisselles, je me rase depuis l adolescence et n’ai jamais essayé d autre méthode. Ça tient quelques jours et je recommence, hiver comme été. Le rasoir n a pas provoqué de dégâts irrécupérables genre toison de héros piquante à la repousse donc je ne cherche pas plus loin.
    Le maillot, c’est ticket de métro chez moi aussi (quelle belle métaphore pour ce semi integral/bresilien/string et j en passe) et ce depuis une douzaine d annees en institut exclusivement. Je suis justement venue a l institut après ans années d essais peu concluants de cire chaude à cet endroit là au dessus de ma baignoire, je lavais trop vite l affaire ! J ai certes eu mal les 1eres fois mais on s habitué très vite, les estheticiennes sont plus pro que je ne le serai jamais même après 10 CAP esthétique, et le poil étant fin, en 10minutes c est plié et la repousse est de plus en plus lente.
    Et là où je vous énerve, c’est là :
    Je fais régulièrement le test auprès des estheticiennes qui ne me connaissent pas quand je viens pour le maillot : » a votre avis, j ai fait quand mes jambes? »
    Elles me disent toutes que ça date d une semaine.
    La dernière fois que j ai passé de la crème dépilatoire sur mes 3 poils de genou c était.. .la veille de mon mariage. Soit, le mois prochain, il y a 10 ans tout pile. (🤤 rhoo le coup de vieux!!)
    Je vous rassure, je ne suis pas du tout dans le trip ecolo/feministo/neandertal (j imagine ce que tu imagines quand on te dit jambes non empilées depuis 10 ans..): j ai, pour de vrai, une dizaine de poils épars et blonds autour du genou, haut de la jambe. Et c’est tout. Je ne les sens pas, ne les vois pas, mon mari non plus ni personne qd je suis en jupe ou en maillot.
    Les estheticiennes mettent le nez dessus pour les voir quand je leur pose ma devinette.
    Dans ce cas, franchement, ce serait de la perte de temps que d y toucher.
    Le concept même d épilation des cuisses me dépasse complètement.
    Je sais que c’est une chance inouïe, pour les aisselles et le maillot je rejoins la commune des mortelles malheureusement mais ça représente quand-même un travail très limité.

    Enfin je vous rejoins sur les motivations, pour le maillot notamment: c’est avant tout pour moi que je le fais , hiver comme été,même si ca ne déplait pas à Monsieur .
    J arrête là, mes commentaires sont toujours trop longs et en plus, tout le monde me déteste maintenant, je parie…

    J'aime

    • LafamilleB dit :

      Bah écoute si je vous pose la question, c’est que j’aime lire vos réponses, même (surtout) quand elles sont longues et étayées! J’avais compris tes fautes de frappes, ça doit être mon gène décodeur de maîtresse 😂
      Alors, OUI, je te jalouse! Peu de poils, ça fait quand même beaucoup de prise de tête en moins même si en tant que brune, je trouve que je n’ai pas à me plaindre, j’en ai même de moins en moins (ça doit être la vieillesse!)!
      Je t’avoue que le coup des jambes me laisse pantoise! VEINARDE!
      Ton père est à la mode du moment avec une génération d’avance alors! 😀
      Alors question qui tue: tes filles tiennent-elles de toi? Moi je suis plutôt contente pour elles car pour des demi-arabes, elles s’en sortent très bien je trouve!

      J'aime

      • Carole dit :

        Pour les filles, difficile à dire à 7 et 3 ans mais je prédis quand même que Jasmine-Boucles d’or s’en sortira mieux et tiendra plus de moi. Elle est très blanche et déjà plus aucune trace de son duvet de bébé. L ilia, bien qu elle ait le bronzage facile, n’a pas le type méditerranéen , elle est chatain et pas mate hors saison…mais elle a encore un bon pelage d ours le long du dos et plus de poils sur une jambe que moi sur tout le corps! Ils sont clairs, on les voit surtout au bronzage, je pense qu’ elle aura une pilosité normale (comme son père, qui a du poil aux pattes mais est très très loin de Demis Roussos), donc très éloignée de moi.
        Pas de bol, ca tombe sur la plus douillette des deux! Le moindre pansement à enlever est une épreuve de force donc j espère vraiment pour elle que d ici 15 ans, la mode sera revenue au buisson touffu et sauvage (et que je passerai pour une vieille peau démodée avec mon semi intégral des années 2000😂), sinon il lui faudra une péridurale pour passer sous les bandes de cire…
        Je rebondis sur ton ressenti face aux poils des autres tant qu’ ils sont propres: chacun fait ce qu’ il veut et l épilation de chacun (e) m importe peu également. ..mais j’ai quand meme beaucoup de mal avec cette tendance actuelle des grosses barbes chez les hipsters ( et des fondamentalistes musulmans, c est autre chose mais j’en croise autant! ) :je trouve ca moche, ca pique, ca me fait penser à Barbe bleue. J aime beaucoup la barbe de 3 jours chez mon homme mais pas au delà. .
        Je pense que ce serait un critère determinant si j étais célibataire…

        J'aime

      • LafamilleB dit :

        Ah les poils dans le dos!! Jasmée en a encore le long de l’échine et je ne sais pas pourquoi, ça m’a toujours fait craquer! J’adore les caresser à rebrousse-poil!
        Lilia sera comme les filles alors (le côté douillet compris) et quant à Jasmine, elle t’élèvera un autel si elle n’a pas un poil! Car je pense franchement que la mode du poil n’est pas pour demain! L’épilation c’est une manne énorme, laisser pousser ne coûte rien, et ne rien coûter, ça ne passe pas aujourd’hui!
        Ton dernier paragraphe mériterait un article à lui seul…les poils des hommes! Et si je m’y mettais? Je tente, je vois s’il y a matière et je verrai! Quand j’ai dit que ça ne me dérangeait pas, ça ne voulait pas dire que j’aimais les barbus, loooooooin de là! Pour moi les barbus pas musulmans obtiennent l’effet inverse de celui escompté: ils veulent faire viril, mais c’est tellement emprunté, ciselé, que ça enlève le côté « regarde comme je suis beau en brut de brut »! Comme toi je suis fan de la barbe de 3 jours faussement négligée mais le rasage total me va aussi! Bon, article? 😉

        J'aime

  3. Carole dit :

    « Je lavais l affaire « = je lachais l affaire
    « Toison de héros piquante » = toison de yeti! (Comment ça s est transformé en « héros « ???)

    = l écriture intuitive de mon nouveau smartphone fait n importe quoi (et évidemment je ne sais pas la désactiver !😁)

    J'aime

  4. Coco dit :

    Sans parler de l’épilation des sourcils, des lèvres, du menton, des tétées (si si mesdames, ça existe!), du nombril… Et j’en passe.
    Bref, on n’est pas toutes égales face à la pilosité!

    J'aime

    • LafamilleB dit :

      Outch les seins…ça doit concurrencer le maillot! 😀
      Et l’épilation du nombril tu parles du pourtour? Parce que j’égorgerais quiconque s’approcherait du mien! J’ai des nausées rien que d’imaginer de la cire ou une pince à épiler par-là! 😝

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s