L’audace selon mes mots

Suite à la parution d’un de mes articles sur Hellocoton, Emeline, du blog Si j’osais m’a proposé de participer à un carnaval d’articles sur le thème de l’audace, sur cette page:

J’ai accepté immédiatement car le mot audace renferme un concept et des termes qui m’inspirent. Je me considère comme quelqu’un d’audacieux. Je dirais même que l’audace fait partie de ma vie.

Je l’admire chez les autres. J’y ai déjà recouru dans de nombreux pans de ma vie: amour, amitié, travail, rapports sociaux.

Lire la suite

Projet 2018 numéro 1: la chambre des parents

J’avais envie de publier un article plus frivole, plus léger, le voici! Parmi nos projets 2018, je vous dévoile le premier qui sera mené à bien: créer une tuerie de chambre instagrammable (ironie).

Le premier projet qui se terminera normalement dès février, ce sont nos travaux de création d’une chambre au dessus du garage, qui vont aboutir à un duplex parental de 25 m2 (ouais, je sais, le mot duplex déclenche des réactions bizarres). En tout, ça nous fera 4 chambres. Une pour chacun.

En attendant, notre maison ne ressemble à rien, des ouvriers se baladent toute la journée chez nous, on entend des bruits de fin du monde.

Pour patienter plus agréablement, je vous dévoile nos mes idées déco (Hamid me donne quasi carte blanche, je pense qu’il est en surcharge congnitivo-mentale et que la déco lui passe carrément au dessus en ce moment):

6720aa3cafeaa77c219ae370948b04a1

Lire la suite

Bonne année 2018

Je vous souhaite à tous une très belle année 2018. Qu’elle vous garde en bonne santé ainsi que vos proches. Qu’elle voie la réalisation de vos petits et grands projets.

De mon côté, je me souhaite de l’apaisement, sans me départir de ma folie d’oser, parce que c’est ce qui me rend vivante.

Et je nous souhaite une belle année sur le blog, inspirante, inspirée, partagée, vivante!

sticker-bonne-annee-2018

Et vous, mis à part les voeux classiques et habituels, que peut-on vous souhaiter en 2018?

2017: l’heure du bilan

Je m’essaie à l’exercice du fameux « bilan », en mesurant le chemin parcouru depuis 12 mois…

Je n’ai pas l’habitude de coucher par écrit les bilans de mes années. En général, je les fais mentalement, en mode « il y a un an/il y a un mois/il y a une semaine ». Je fonctionne beaucoup par « il y a », et mes remémorations ont parfois le goût de ruminations.

Je m’applique donc ici à clarifier et poser le vague murmure de mon âme.

2017 restera sans nul doute l’année de la réparation. Réparation physique et morale. C’est d’ailleurs sur ce terme que ma psy m’a quittée et félicitée en me disant que « je me débrouillais bien ». Je ne suis pas aussi enthousiaste qu’elle, mais je sens bien que j’ai fait du chemin.

DSC_0408

Lire la suite

Joyeux Noël!

Noël en tout début de vacances, j’adore! Et vous?

Que vous ayez des enfants ou non, que vos enfants soient bébés, enfants ou ados, que vous soyez en petit, moyen ou grand comité, que vous le fêtiez chez vous ou ailleurs, que Noël ait pour vous une signification religieuse ou non, que vous buviez de l’alcool ou pas, que votre sapin soit artificiel ou naturel, que vous aimiez le foie gras ou pas, qu’il y ait débauche ou modération dans les cadeaux, que vous aimiez cette fête ou non,  je vous souhaite un très beau Noël 2017.

Passez de bons moments en famille, tout simplement. Profitez de voir briller les yeux autour de vous. D’être en vie et à peu près en bonne santé.

A très vite, et…

larbre-aux-etoiles-3.jpg

 

L’alcool, entre culture et marginalité

A l’avant-veille du coup d’envoi des fêtes de fin d’année, j’ai eu envie de vous exposer mon rapport à l’alcool, proche du néant, et les réactions diverses qu’il suscite chez les autres, sans moralisation aucune.

Je commencerai cet article par vous raconter deux anecdotes, lors de deux soirées:

Lundi soir, Hamid se rend à un dîner entre managers. Arrive le moment de commander les apéritifs. Moment toujours un peu stressant pour mon conjoint. Il a souvent peur d’être le seul à ne pas boire, qu’on le chambre, qu’on lui lance des habituels « Mais lâche-toi!! ». Ce soir-là, un manager sportif, très « healthy » a pris un Coca zéro. Mon mari a poussé un soupir de soulagement intérieur. C’est bon. Ce n’est pas sur moi qu’on va se défouler. C’est bon. Je ne suis pas le seul. 

Mardi soir. J’arrive (avec une heure de retard, ouais, trois gosses, ça ne me réussit pas, rappelez-vous) à une soirée entre collègues. On m’accueille en me proposant un mojito. Réponse polie, légèrement gênée et vaguement assumée:

– Non merci, je ne bois pas d’alcool.

– Mais c’est quoi cette école??!!

– Pourquoi, je ne suis pas la seule?

– Bah nan, on est plein à ne pas boire d’alcool!

Et mes collègues de me détailler les non-buveurs. Nous étions majoritaires. Et une seule était musulmane. C’est la première fois que ça m’arrivait. La première fois que je ne me suis pas sentie « en marge » lors d’une soirée.

830x532_illustration-verres-alcool-lors-pot

Lire la suite