Du droit à pleurer devant ses enfants

Récemment, j’ai lu sur un site l’interview d’une « coach familiale », qui expliquait que « pleurer devant ses enfants », on pouvait, mais en fait nan pas trop quand-même. Je n’ai pas aimé son point de vue et ses arguments. Je vous explique pourquoi.

Je suis ce qu’on appelle une hypersensible. Je ne pleure pas pour rien. On ne pleure jamais pour rien. Mais les pleurs sont pour moi une façon d’extérioriser toute une palette d’émotions: tristesse, peur, joie, surprise, compassion, pitié, effroi, honte, déception. Ajoutez à cela que dès que je vois quelqu’un pleurer, je pleure, et vous avez un aperçu de toutes les occasions de chialer qui se présentent à moi.

femme plurer

Lire la suite

Photos de famille, souvenirs et droit à l’oubli

Pendant ces vacances, je me suis occupée  d’une tâche auto-octroyée depuis la naissance de Fériel: le transfert, le tri, le choix et l’impression de nos photos de famille. Ma démarche me pose question à chaque fois que je l’entreprends: quel devenir pour nos milliers de clichés?

Pour moi, Quality Street ne désigne pas une marque de bonbons vieillotte, mais une boîte en métal aux bords un peu rouillés, que ma grand-mère sortait de son armoire massive entre un gâteau au moka et quelques périodes d’ennui. C’étaient toujours des moments de fête. Je crois que je tiens mon amour des vieilles photos de cette période.

Lire la suite

Comment je suis devenue accro au blog

J’ai bientôt 10 ans de blogging derrière moi. Oui, oui, on dirait pas. Mon premier blog date de 2008. C’était artisanal, peu ambitieux, très circonscrit, mais de site en site, de lectorat retrouvé en lectorat élargi, ça fait bientôt une décennie que j’écris sur la toile mes joies et mes peines, avec quelques périodes d’interruption.

De mon premier blog, en 2008, j’ai gagné une amitié qui court toujours aujourd’hui.

De mon premier blog grossesse, en 2010, des lectrices fidèles qui lisent encore mes lignes actuelles.

Mon dernier blog, je suis en train d’en devenir accro. Et je sais pourquoi.

img_2328

Lire la suite

Stupeur et égarements

Petit bilan de cette reprise et de cette première période de classe qui ont été lisses et réussies en apparence, mais douloureuses et mouvementées psychologiquement.

La rentrée et la reprise ont été pour moi un choc énorme dont j’ai mis 4 semaines à me remettre: reprise du rythme, perte de repères, relations froides (oserais-je glaciales?) avec la plupart de mes collègues. Moi qui étais habituée à la chaleur humaine quotidienne, aux bonjours, aux sourires, aux nouvelles, aux anecdotes, aux échanges, j’ai eu l’impression d’errer comme une âme en peine pendant des dizaines de jours.

p5.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx

Lire la suite

C’est votre tour

Voilà bientôt 5 mois que nous avons débuté ensemble l’aventure de mon blog. Mon nombre de lecteurs et d’abonnés ne cesse d’augmenter, doucement mais sûrement, avec des moyens artisanaux mais sincères. Chaque lecteur gagné et conservé à la force de mes écrits est une reconnaissance personnelle qui me touche et me donne envie de continuer et me surpasser.

Je m’attache à vous, à vos réactions, à vos commentaires.
Je parle beaucoup de moi sur ce blog, et j’aimerais à mon tour en connaître davantage sur vous. Je ne revendrai rien à personne, je ne saurais même pas comment m’y prendre!

Lire la suite

Le blog décolle

Un peu plus de 2 mois après le top départ, le blog, c’est près de 1500 visiteurs, 250 commentaires et plus de 7500 vues!

Alors, merci de faire partie de l’aventure, de votre présence, vos partages, vos likes, vos réactions qui me ravissent et me boostent comme un saut en parachute. Avis aux timides et aux lecteurs de l’ombre: n’hésitez pas à franchir le pas du commentaire, ou même un petit ❤️!

Et surtout, pour finir: continuez comme ça!!

image